Comment fonctionnne l’addiction aux écrans ?

Nouvelle Web Conférence offerte :

“Comment se libérer de l’addiction aux écrans ?” 

Dans cette conférence vous découvrez :

 

  • Pourquoi se libérer de l’addiction aux écrans, n’a rien à voir avec la volonté 
  • Les 4 étapes pour vous sortir de l’addiction 
  • Les 5 erreurs qui font replonger systématiquement 
  • Les clefs pour reprendre le contrôle définitivement  

Si vous pensez que vous pouvez avoir un problème (ou un de vos proches)  avec les écrans, il est important de comprendre les processus neurologiques qui ont conduit à cette dépendance.

 

Il y a beaucoup d’informations circulant sur internet concernant l’addiction aux écrans et aux réseaux sociaux, aux jeux vidéos, certains parlent d’addiction, d’autres experts parlent de comportements compulsifs. La principale différence se situe dans la dangerosité du produit, de la substance. Il y a une différence entre des substances comme l’alcool, les drogues ou la cigarette, ou leurs usages  intensifs sont de véritables mécanismes chimiques qui se mettent en place dès la première prise.

Les cybers addictions sont relativement nouvelles dans le monde médical et commence à peine à être reconnue et prise en considération comme de véritables souffrances aussi graves que des addictions plus “classiques”. 

L’addiction ne se situe pas dans la prise de produit chimique comme par exemple avec les drogues ou la cigarette ou bien encore l’alcool, mais dans le comportement compulsif et les mécanismes émotionnelles qui sont la base du comportement addictif comme pour les réseaux sociaux. 

 

C’est le phénomène de récompense, de socialisation et de valorisation que les créateur des facebook, instagram, Youtube, pinterest, snapchat, musicaly… etc mettent en avant pour rendre les utilisateurs accros. 

 

Pour preuve de cette prise de conscience très recensent du corps médical : la classification comme maladie le 18 juin 2018 par  l’OMS, Organisation mondiale de la Santé, de l’addiction aux jeux vidéos.  

Qu’est ce qu’une addiction ?

  

Une dépendance se traduit souvent par la pensée régulière et de plus en plus constante d’une source de plaisir extérieur capable d’apporter un réconfort immédiat à un stress souvent inconscient. 

Le plus souvent les addictions commencent par une prise de la “substance” de manière récréative qui au départ donne une sorte d’euphorie ou un bien-être  agréable. Etre sur les réseaux sociaux est un plaisir récréatif pour la plus part des personnes mais lorsque l’habitude devient de plus en plus présente, elle devient une source de réconfort et d’enfermement dont la personne victime. Elle pense alors trouver une solution à un mal-être conscient ou inconscient trouvant dans les écrans une source de satisfaction directe, accessible et contrôlable à souhait.

C’est encore plus présent chez les personnes ayant un image d’elle même ou un estime d’elle même basse. L’adolescence est particulièrement une période clef ou les réseaux sociaux sont ultra présent, car l’enfant cherche à se construire son image et son identité au travers du regard des autres. 

 

C’est toujours le cas pour les adolescents d’aujourd’hui comme ceux d’hier mais actuellement c’est la planète entière qui les observent et leurs donnent un retour sur ce qu’il font et donc les valident ou non dans leur identité en construction, forcément fragile à coup de commentaires et petits pouces bleus. 

La validation par sa communauté d’amis et la valorisation de l’image de soi sont les principaux moteurs de l’installation d’une dépendance aux réseaux sociaux.

 

Même si il est indéniable que la très grande majorité des personnes qui sont sur les réseaux sociaux ont un comportement dans “la norme” sur le long terme, certaines personnes, « plus fragiles, ou plus sensibles » peuvent tomber dans un processus addictif comme pour les adolecents.

C’est à dire que le stress et des émotions négatives que nous ressentons lorsque nous avons des difficultés à gérer notre vie, sont alors accélératrices du piège addictif qui se referme petit à petit sur la personne.

Les différents stades d’enfermement dans le processus addictif aux écrans sont identifiables et mesurables.

Un test réunissant les études d’experts les plus en pointe sur dépendance aux écrans est disponible gratuitement.

 

 

La dépendance aux écrans, un processus addictif dangeureux

 

Un court métrage qui montre parfaitement le processus addictif, avec simplicité et vérité.

 

Jusque dans un passé récent la dépendance à une substance était vu par les médecins comme un choix de consommation de la part de la personne.

Depuis une quarantaine d’année les substances toxiques comme les drogues, la cigarette et l’alcool sont prises en charge par le corps médical avec une expertise de plus en plus précise et personnalisée.

Cependant les nouvelles addictions dites « comportementales » comme l’addiction aux écrans, les achats compulsifs, et les cybers addictions comme la dépendance au porno, restent encore en retraits dans les soins et les prises en charges proposées.

 

La dépendance à ces nouvelles formes d’addiction étant émotionnelle, les éléments qui médicaux sont plus difficile à démontrer pour les chercheurs et experte médicaux. Cependant au fur et à mesure des tests cliniques et des constats médicaux, l’OMS, organisation mondiale de la santé, à reconnu l’addiction aux jeux vidéos comme une addiction comme les autres. C’est un pas décisif dans la reconnaissance de l’addiction aux écrans.

 

Prendre en considération la personne dans sa souffrance et reconnaître les difficultés à vivre une telle addiction est un premier pas dans la prise en charge afin qu’elle puisse s’en sortir.

 

 

Ceci peut avoir comme conséquence les problèmes graves dans la vie d’une personne.

  • Des heures et des heures passés à se filmer et prendre des slefies qui coupe la personne d’activité physique ou sociale “réelle” importante.
  • L’envie de se connecter qui devient obsessionnelle au point de laisser les autres activités de coté ou de délaisser sa famille. 
  • Des comportements agressifs vis à vis des personnes qui se mettent en travers du chemin de la personne pour satisfaire le besoin de se connecter.

 

Les patients que j’ai pu aider en cabinet et par des consultations en ligne vivent de véritables cauchemars lorsqu’ils sont tombés dans la dépendance aux écrans.

  • Difficultés dans le cadre scolaire ou dans l’entreprise.
  • Mauvais sommeil qui entraîne une faiblesse morale et physique
  • Isolement social
  • Des tensions permanentes avec l’entourage
  • Etat dépressif …

 

En tant que thérapeute j’ai pu acquérir une grande source de savoir et connaissance au travers des expériences personnelles et des expériences de patient qui m’aide tous les jours à comprendre de mieux en mieux cette nouvelle forme d’addiction.

C’est avec ces nombreuses expériences et de retour de patients, que j’ai crée le programme ATMA.

 

Ils témoignent de leurs expériences du sevrage de la dépendance aux écrans

Des nombreuses personnes ont pu bénéficier de la méthode et de l’efficacité du programme ATMA. Découvrez ce que les participants au programme en disent.

Découvrez les dernières actualités du blog dédiée à l’addiction aux écrans

Ce blog regroupe toutes les informations, les conseils, les articles et les vidéos sur les dernières recherchent et solutions concernant l’addiction aux écrans

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.